Tables Rondes & Colloque

Je sais bien que je néglige ce pauvre blog, et je m'en désole. Parmi mes infidélités à Memento Ludi, j'ai toutefois eu le plaisir de participer à moult discussions enrichissantes, dont certaines furent enregistrées...

Aux Utopiales 2017, j'ai ainsi ouvert ma mouille dans trois "tables rondes" :
Sale temps pour les joueurs, où Romain Polès, Arnaud Cuidet et moi-même avons parlé de météo, d'ellipses narratives et de cruauté ludique sous la férule d'Éric Mainguet.
► Pour Le Gameplay du JdR (mes lecteurs savent que c'est une de mes marottes), le même Éric a tâché de nous canaliser pendant qu'on débattait avec Guylène le Mignot, Sarah Newton, Noémie Roques et Thomas Munier.
► J'animais moi-même Transmettre & Enseigner un JdR où l'on retrouvait Sarah Newton et Noémie Roques, mais aussi Vivien Féasson et mon cher Julien Pouard.
Si je n'y ai tenu aucun micro, j'en profite pour vous recommander aussi "L'Aventure JdR" (Sarah à nouveau, l'ami Globo, Samuel Tarapacki et François Froideval) et "Jouer avec les émotions" (où Emmanuelle Mefray, Julien Pouard et Eugénie ont causé de théâtre, de JdR sur table et de GN).
Une fois de plus, je remercie Actu SF d'avoir capté, indexé et diffusé tout ça.

Enfin, nettement plus récemment puisque jeudi dernier, je me suis greffé à la dernière minute sur le Colloque JdR qui se tenait à Lille pour une table ronde sur "JdR & Expérience de soi" (qui était en fait le thème de toute la journée).

One thought on “Tables Rondes & Colloque

  1. nerghull

    Pour l’instant j’ai écouté celui sur le gameplay, je l’ai trouvé intéressant, mais trop court pour tous les thèmes qu’il cherche à aborder. Notamment, j’aurai beaucoup aimé écouter Noémie (je crois) développer tout ce qu’elle avait d’intéressant à dire sur le « comment on joue de derrière un ordi ».
    .
    J’apporterai une précision : à un moment on parle de style de jeu le plus représenté. Effectivement, je rejoins la plupart des interlocuteurs sur ce point, la vaste majorité des jeux ressemblent à des clones de donj (carac, compétences, équipement, gros système de combat)*. Par contre, je dirai qu’au contraire, les tables virtuelles s’y adaptent particulièrement bien. Et pour ce qui est de prévoir des produits pour les tables virtuelles, je signalerai juste que Wizard propose ses campagnes en « pret à jouer » Roll20 : maps déjà prêtes, monstres créés avec statblocks remplis, images chargées etc.. etc.. etc..
    .
    Après en vrac, j’aurai bien des trucs à dire sur les systèmes génériques (rigolos parce que pour moi Dread et Donj’ sont des génériques) ou sur la dualité qui est faite à un moment entre « système complet et système ouvert », mais c’est probablement pas l’endroit.
    .
    *D’ailleurs, l’affirmation de Sarah comme quoi les jeux modernes intègrent des possibilités pour les joueurs d’intégrer des éléments « comme dans les jeux à narration partagée », m’a hélas fait un peu rire jaune tout de même. J’ai effectivement l’impression qu’on propose aux joueurs et joueuses d’influer sur l’univers, mais plutôt hors partie : certe tu peux créer ta guilde des mages où expliquer à la MJ à quoi ressemble ton ordre de paladin, mais au final ça se fera entre les parties.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *