Les Carnets Ludographiques #13 :
LA MISE EN SCÈNE AUDIOVISUELLE

Et voilà un gros podcast bien juteux pour aborder un paquet de sujets relatifs à la mise en scène et même tâcher d'en développer quelques-uns. Pour faciliter la digestion, nous l'avons néanmoins découpé en trois tranches....

Après un bref rappel des notions abordés dans le Carnet #12, nous avons consacré la première partie aux nombreuses questions de nos auditeurs :

  • à quel point préparer sa mise en scène ?
  • comment bien employer la musique ?
  • comment mettre en scène une foule ?
  • comment transmettre l'émerveillement ?
  • comment gérer la tension sur l’ensemble d’un scénario ?

C'est dans la deuxième partie qu'on aborde enfin la mise en scène inspirée de l'audiovisuel, et plus particulièrement :

  • la notion de "réalisation" et donc la performance "live" du MJ,
  • la métaphore du théâtre de marionnettes (si, si),
  • la représentation du temps -de l'ellipse à la simultanéité en passant par le flash-back et le flash-forward, l'accélération et le ralenti...
  • tout ça aboutissant à la notion de montage en JdR, tout particulièrement le montage alterné et la narration non-chronologique.

La troisième et dernière tranche s'intéresse plus particulièrement à ce que les séries-télé peuvent nous enseigner :

  • instaurer la familiarité,
  • manifester les thématiques par les décors récurrents et...
  • incarner les problématiques par les personnages récurrents,
  • la notion de stock-shots,
  • réussir ses introductions,
  • préparer l'épisode-pilote d'une campagne.

Dans le numéro de novembre (car nous tâchons de devenir mensuels), nous reviendrons sur l'Art d'être Joueur, n'hésitez donc pas à nous poser plein de questions sur ce sujet !
Ce podcast a été diffusé pour la première fois sur Radio Rôliste en octobre 2015.
Son générique est un extrait du '
Spoon Rapael' de Orchestra Arrecife.

6 thoughts on “Les Carnets Ludographiques #13 :
LA MISE EN SCÈNE AUDIOVISUELLE

  1. MOLET Alain

    Encore une fois c’était un sujet très intéressant. Merci Sébastien !

    A propos des thèmes de tes carnets pour 2016, je me souviens qu’en 2013 tu avais participé à Orc’Idée et que tu avais abordé un sujet sur les mécaniques de jeu, plutôt pour être exacte sur le bien fondé des mécaniques de jeu. Même si je n’étais pas complètement d’accord avec tes propos lorsque tu disais que quand un joueur (sur les quatre ou cinq par exemple) s’acharner à vouloir crocheter une porte qui au bout d’heure n’était toujours pas ouverte et que forcément les autres s’ennuyer cette porte ou cette règle ne devait pas exister c’était un sujet super intéressant que tu avais traité en plus ou moins 45 minutes et je pense que si çà coïncide avec le line up de Radio Rôliste moi çà m’intéresserai bien que tu reprennes cette discussion (sans chronomètre cette fois-ci). Je sais pas si le sujet coïncide avec tes intensions mais je pense que le sujet est intéressant.

    Sur ceux, veuillez passer de bonnes fêtes de fin d’année et j’espère que 2016 sera une grande année pour Radio Rôliste avec tout pleins de bonnes résolutions comme par exemple ne plus dire le mot « narrativiste » durant au moins toute une émission entière *humour*

    à bientôt, Alain

    Reply
  2. Sébastien Delfino Post author

    Merci !

    Ce dont tu parles est un peu ce qui anime notre rubrique « Mécanique » dans RR, en fait. Je ne sais donc pas du tout si on fera un jour un gros Carnet (car ils sont tous gros) sur des questions de mécanique… mais c’est pas impossible non plus : je note l’idée.

    Reply
  3. Humphrey B.

    Merci pour ce numéro encore une fois assez passionnant. J’aurais deux petites remarques/questions.

    Tout d’abord, il me semble que tu as inversé les définitions du feuilleton et de la série. Le feuilleton, c’est bien quand les épisodes se suivent (Twin Peaks est un feuilleton, mais pas Starsky&Hutch). Voir https://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9rie_t%C3%A9l%C3%A9vis%C3%A9e#Feuilleton

    Sinon, dans les réponses aux questions des auditeurs, j’ai été un peu surpris quand tu as dis que tu n’étais pas sûr que le cas de la foule était une question de mise de scène. Pourquoi cela ? Il me semble que le problème de mise en scène qui se pose dès lors qu’on manipule un grand nombre de PNJs consiste à savoir quand est-ce qu’on les fait entrer en scène. Si les on fait entrer tous ensemble, ils deviennent une masse non-individuée (sauf peut-être un leader). Si par contre ils entrent en scène un par un, alors ils doivent être personnalisés et les joueurs sauront qu’ils peuvent interagir avec chacun d’entre eux indépendamment. Le rendu est totalement différent. C’est cette notion d’entrée en scène qui m’intéressait, car je trouve que c’est souvent un point difficile. Mais peut-être que ce problème aurait été plus à sa place dans l’émission sur les PNJs…

    Reply
  4. Gilles

    Bonjour
    Vous tenez vos rubriques d’une main de maites et j’écoute toujours avec grand plaisir vos podcast.

    Une remarque cependant : pourriez- vous classer vos podcast par rubriques sur le site ? (Ou alors c’est fait et j’ai pas trouvé le mode d’emploi 😉 ).
    Ce serait plus facile de les retrouver.

    Merci pour votre boulot passionnant à écouter.

    Moi je retourne à ma campagne Torg 🙂

    Reply
  5. Sébastien Delfino Post author

    Merci. 🙂
    Il existe en effet une catégorie « Carnets Ludographiques » (et une sous-catégorie pour l’Art d’être Joueur), accessible par les tags en bas de chaque post. Ils apparaissent aussi parmi les « articles récents » dans la colonne de droite. Mais je suis d’accord avec toi : un p’tit rubriquage accessible de partout serait pas inutile…

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *